L’association La Nouvelle Afrique oeuvre à mobiliser pour faire naître la réflexion autour des problèmes qui parcourent le monde africain. Son président, Monsieur Daniel Kpadan s’ingénue, entre autre, à informer sur les méfaits du paludisme.

ASSOCIATION LANOUVELLE AFRIQUE :DATE DE CREATION
Le Dimanche 21 décembre 2008, s’est tenue à Amiens (France), une assemblée générale ordinaire dans le but de la création de l’Association LA NOUVELLE AFRIQUE.


OBJECTIF

L’objectif premier de La Nouvelle Afrique est de rassembler et de mobiliser tous les africains et non africains vivant en France et ailleurs, à une réflexion collective sur des réformes susceptibles de contribuer aujourd’hui au progrès et au bonheur d’une Afrique nouvelle, prospère et libre. Converger les efforts intellectifs en passant aux peignes fins, tous les grands sujets qui minent l’Afrique, à savoir : la santé, l’éducation, l’insalubrité, la croissance économique, la culture. La liste est longue. En un mot, tous les secteurs touchés et qui fragilisent le développement en Afrique. Il faut entendre par LA NOUVELLE AFRIQUE, une Afrique nouvelle et debout par des réflexions, des propositions et des actions.


ROMPRE

L’Afrique, en effet doit rompre avec ses vielles habitudes qui ont si longtemps fragilisé son émergence sur l’échiquier International
• Rompre avec la politique de la main tendue
• Rompre avec l’assistanat
• Rompre avec la médiocrité
• Rompre avec le complexe d’infériorité
• Rompre la mauvaise gouvernance
• Rompre avec la passivité et l’oisiveté
• Rompre avec la jalousie et l’hypocrisie entre les États africains


L’AFRIQUE DOIT SE PRENDRE EN CHARGE
La prise en charge du destin africain doit passer par l’Afrique elle-même.
• Reprendre son développement
• Reprendre son économie
• Reprendre sa politique
• Reprendre sa propre éducation
• Reprendre sa culture
• Reprendre sa civilisation et son histoire


PLAN D'AVTIVITE

Les principales actions de LA NOUVELLE AFRIQUE, portent essentiellement sur le développement communautaire et humanitaire en Afrique à travers des sensibilisations, des conférences, débats, des colloques, des ateliers de formations (en France comme en Afrique). Des plans de soutien d’aide au développement durable multisectoriels sont élaborés en vue de répondre, selon les moyens disponibles, aux besoins de première nécessité. Pour atteindre tous ces objectifs, LA NOUVELLE AFRIQUE compte multiplier ses relations publiques de coopérations internationales, de partenariats avec les collectivités territoriales, et toutes les institutions d’aide au développement durable en Afrique.

En un mot, elle souhaite la participation active de tous les acteurs associatifs et instances politiques, partenaires publics et privés en France tout comme en Afrique et partout dans le monde, pour la bonne cause humanitaire en Afrique. En somme, cette assemblée s’est achevée dans un esprit d’optimisme et de volonté affichés de défier les challenges afin de rendre possible ce grand rêve créatif au profit et au bonheur de toute la population africaine particulièrement à toute cette jeunesse en grande majorité en précarité dont l’avenir incertain.